Balade dans le Ribéral
Dernière mise à jour le 12 juin 2018
Imprimer cet article logo imprimer

Balade dans le Ribéral
vendredi 13 avril 2018

Cette fois nous étions 17. Le soleil daignait enfin nous accompagner. Nous avons pris la route depuis le parking du Madison, vers le prieuré de SERRABONNE que nous avons atteint par une route étroite et sinueuse pleine de charme. Il était tôt (soit disant, pour des retraité-e-s) et la lumière jouait à travers les branches d’arbres et sur les versants des montagnes. On sait que d’une heure à l’autre la nature change de couleurs et d’atmosphère.
Nous avions choisi l’option visite guidée. Nous n’avons pas été déçu-e-s. L’impression première en quittant la galerie ouverte, riche de chapiteaux de marbre rose, qui précède l’entrée de l’église, fut une sensation d’apaisement extraordinaire. On était loin de tout le décorum des églises traditionnelles, chargé d’or et de personnages bibliques. Là, ce n’était que dépouillement et silence. La jeune guide a su nous présenter ce monument avec beaucoup de références historiques passionnantes.
A l’extérieur, dans une clairière ombragée, nous avons partagé le repas sur de grandes tables en bois. Les rires mélés aux conversations sérieuses ont eu la part belle. Il régnait comme une harmonie sûrement inspirée par la beauté des lieux.

Nous avons quitté SERRABONNE pour reprendre la route vers les Orgues d’ILLE SUR TET.
Là aussi, site grandiose et éphémère aux cheminées façonnées par le vent du pays et par les pluies. Chaque visite est une découverte de cet endroit remarquablement aménagé pour la promenade. Le chemin d’accès, en pente douce, creusé par un ruisseau, en apparence insignifiant, est marqué par la présence de sculptures métalliques faites d’outils destinés au travail de la terre. On y trouve des sorcières, coqs, dinosaure, paon et autres animaux ainsi qu’une ronde de sardane, oeuvres d’un artiste local anonyme ou presque selon les dires de notre guide Carole.

Une buvette en fin de parcours nous a accueilli-e-s et rafraîchi-e-s, boissons accompagnées de cerises offertes par Sonia.

Que pourrait-on ajouter du ressenti de cette journée, sinon dire le plaisir du partage, de l’écoute de l’autre, du rire communicatif et la sensation d’avoir pendant quelques heures, échappé à la morosité et surtout d’avoir donné du sens à la 2e lettre de notre logo.

Prochaine rencontre réservée aux adhérent-e-s, avant les mois de juillet/août : petite rando + apéro + grillades à la Chapelle St-Vincent à ESTAGEL vendredi 22 juin 2018. Informations complémentaires suivent.


puce Plan du site puce Contact technique puce Espace rédacteurs



2010-2018 © Site de la CGT des P.-O. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.70.33