Halte aux expulsions ! Régularisation de tous les sans-papiers ! Samedi 17 novembre Rassemblement Place Rigaud à 14h30
Dernière mise à jour le 2 novembre 2012
Imprimer cet article logo imprimer

ASTI, Bouge Toit, CGT, CGT Education, CIMADE, CNT, FSU, LDH, MRAP, NPA, PCF, RESF, Secours Populaire, SNES, SNUIPP, Solidaires, SUD Education

3 millions de chômeurs, 52 000 demandeurs d’asile en France. Il n’y a aucun rapport entre ces deux chiffres, et pourtant, on ne connaît que trop la réaction simpliste de ceux qui disent : expulsons-les ! Et il n’y aura plus que 2 948 000 chômeurs. Avant que Sanofi, PSA, Arcelor et les autres n’en licencient 52 000 de plus.

Car comme toujours, les réactions simplistes sont terriblement trompeuses. Elles ne soulagent en rien la galère de nos jeunes qui ne trouvent pas d’emploi et des salariés licenciés, pour des raisons souvent boursières. Elles désignent juste une diversion : l’ennemi, ce ne serait pas la finance, ce seraient eux, les étrangers, les intrus, les envahisseurs, qui vous piquent le boulot. Rien de très nouveau dans notre département. Après les Espagnols, les Maghrébins. Et maintenant les Caucasiens !

La réalité de l’étranger qui vient aujourd’hui frapper à la porte de la France est tout autre : il fuit. Pour se protéger et protéger ses enfants d’agressions physiques. Pour échapper aux convulsions d’une crise mondiale et son cortège de misères.

La réalité des réponses données par le gouvernement français, réponses simples et simplistes d’un gouvernement de droite, deviennent d’autant plus inacceptables sous un gouvernement dit de gauche.
La politique d’immigration de Valls ressemble à s’y méprendre à celle d’Hortefeux, Guéant et consorts, qui lui ont d’ailleurs adressé des félicitations. Mêmes quotas d’expulsions ; garde à vue passée de 4h à 16h ; délai de recours après OQTF (Obligation à quitter le territoire) réduit de 30 jours à 48h ; multiplication des assignations à résidence ; expulsions non légales ; stigmatisation des Roms…

La circulaire de naturalisation, publiée le 18 octobre, se contente d’opérer un retour à la normale. La circulaire sur la régularisation est renvoyée aux calendes grecques.

Le RESF, fort du soutien des organisations humanitaires, syndicales et politiques progressistes susnommées vous appelle à rejoindre son rassemblement.

- Pour en finir avec la politique raciste initiée sous l’ère Sarkozy.
- Pour imposer au gouvernement Hollande-Ayrault l’abrogation de toutes les lois xénophobes.
- Pour exiger la régularisation de tous les sans-papiers.

puce Plan du site puce Contact technique puce Espace rédacteurs



2010-2017 © Site de la CGT des P.-O. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.70.33